Une lettre de Roland Yuno Rech

Etienne 29

Etienne qui comme Maître Deshimaru n'a pas eu le temps de transmettre le shiho à ses disciples mérite bien cet hommage et cette postérité.

Quand j'ai rencontré maître Deshimaru pour la première fois à Zinal en septembre 1972 c'est Etienne qui le traduisait avec fidélité. On sentait une vraie communion I shin den shin entre eux. Etienne comprenait intuitivemnt ce que Sensei voulait dire car il n'était pas encombré par ses propres pensées. Comme son nom le suggère Mokusho était très silencieux mais aussi attentif et très présent. Un vrai moine zen en somme!

Il eut de nombreux disciples qui 25 ans après sa mort continuent avec confiance la pratique en restant imprégnés de son enseignement. J'ai eu la joie de recevoir le shiho de Niwa Zenji en mêm temps que lui et Stéphane Thibaut. Malgré nos caractères très différents nous partageons le même dharma.Merci de le préserver et de le transmettre.

 

 

 

Roland Yuno Rech

Temple Gyobutsuji

FaLang translation system by Faboba
DESIGN BY WEB-KOMP