La réponse est silencieuse, ton silence sera entendu

L’active passivité d’une réponse silencieuse, posture vivante

le Zen a été influencé par le raffinement japonais, la délicatesse japonaise.Sensei disait:
" Mon Zen et celui de mon Maître Sawaki Kōdō ont étés influencés par le Nembutsu, et le Zen que
j’ai introduit en Europe sera influencé par le Christianisme."
(Mokusho Zeisler)

 

“Oui, il était sévère, exigeant, mais pas seulement… bien souvent Sensei, simplement nous répondait “, “As you like” me fit remarquer Etienne Mokusho Zeisler la dernière fois, en 1988 à Paris, où j’eus l'occasion de le rencontrer.

Etienne 10
Apôtre, hōsshi du Sutra du Lotus,il  occupera pour toujours le Siège du Tathāgata, il en habitera la demeure et en portera l'habit. Témoin pour lequel personne ne témoigne,dans le parfait style des Bodhisattva surgis de la terre, il se déplace á l' aise dans le champs de l’impossibilité. Ravi et compris, il annonce l’évènement, la raison, innen, de l’apparition du Bouddha dans le monde.

De l’immensité du fragment de l’extra-ordinaire et événementielle apparition du Bouddha dans le monde...

 “Comprendre l’apparition du Bouddha dans ce monde - en termes chrétiens on pourrait dire: comprendre que Dieu s’est incarné -, c’est devenir intime avec la vérité, devenir unité avec toute chose. Comprendre que cette maison en flammes – notre corps, notre esprit – est la vérité originelle, est le fils de l’homme.” Calme naturelle, discrète et réservée, une poésie de l’annonciation, la sienne, qui avec cette annonciation , déclare et éclaircit l’impossibilité de la perfection de l’existence, de l’immortalité; l’impossibilité d’observer la Loi avec toutes ses règles et ses Préceptes; l’impossibilité pour l’esprit humain de devenir vaste comme l’idéal du Grand Véhicule, comprendre ce que personne ne peut comprendre; à sauver tous les êtres qui sont impossibles à sauver; de croire à ce qui est impossible de croire, essayer de pratiquer ce que personne ne peut pratiquer….

Et de questionner encore... comment couper les souffrances qui sont impossibles à couper, comment trouver la vérité que personne ne peut trouver, comment entendre l’enseignement qui n’a jamais été prêché.

Lui, tout en restant loin des deux aspects de la maîtrise, celle qui se tient au discours des signes et celle qui se tient à la figure du sage capable d’une totalité, a la force, le pouvoir de déclarer ce qui ne peut pas être prouvé, de déclarer l’événement de l’espoir humain, et d’accepter, mains ouvertes, la demande vivante du fond de notre esprit, au-delà des relations et de nous-mêmes. C’est à dire en revenant à la condition normale … Toujours sain, toujours sobre, toujours ordinaire. .

Il n’exige aucune négociation, ni  mérites qui permettraient certaines revendications. Il ne cède pas à la tentation de (qui voudrait) prendre Bouddha en otage en raison de mérites acquis ou de l’observance d'une loi, fût-elle  celle de Bouddha lui-même. Pour lui le Zen signifie mourir rapidement.

Cela fait apparaître le Bouddha dans le monde, un Bouddha qui est là depuis toujours et qui voit, tout en ouvrant de grands yeux, l’éternité d’un même lieu, d’un même espace avant qu’il ne soient nommés!

Réponse silencieuse à la posture vivante.

C’est l’essence des Religions, incommensurable, immense silence. Rester immobile devant l1absence de réponse!

 

 

 

Fausto Taiten Guareschi

Temple zen Fudenji

FaLang translation system by Faboba
DESIGN BY WEB-KOMP